Vous tes ici : Documentation > Journées SFT > 2013-06-13




Accueil
2017_02_02
2016-11-4
2016-10-13
2016-03-10
2016-01-22
2015-11_26
2015-11-19
2015-01-30
2015-01-15
2014-10-21
2014-10-02
2014-02-13
2014-02-07
2013-11-22
2013-06-13
2012-10-10-11
2012-06-13
2012-03-22
2012-03-15
2011-12-8
2011-11-18
2011-11-15
2011-03-16
2011-1-27 et 28
2010-12-10
2010-11-25
2010-09-30
2010-06-29
2010-03-25 et 26
2010-01-22
2009-17-12
2009-09-25
2009-02-05 et 06
2008-12-03
2007-03-26
2008-11-27
2006-04-04
2006-03-30
2006-03-23
2006-03-16
2006-01-26
2006-03-09
2005-01-27
?????

Journée SFT

Caractérisation thermique température-température

Groupes «Métrologie thermique et Techniques inverses »
et « Modes de transfert»
Journée Thématique organisée par:
D. MAILLET (LEMTA, Nancy), A. DEGIOVANNI (LEMTA, Nancy)
J.-C. BATSALE (I2M-TREFLE, Bordeaux), N. LARAQI (TIE, Ville d'Avray)

13/06/2013

Introduction et objectifs de la journée

Les techniques traditionnelles de caractérisation thermique de matériaux sont basées sur un modèle d'état qui lie une source de chaleur (instationnaire, périodique ou pseudo-aléatoire) à la réponse en température en un ou plusieurs points du système intégrant l'échantillon (observations) où des mesures sont effectuées (capteurs de température, avec ou sans contact, thermographie infrarouge, …).

Une fois les signaux expérimentaux acquis, on utilise des techniques d'estimation paramétrique basées sur ce modèle mono- ou multi-sortie (minimisation de l'écart quadratique entre mesures et sortie(s) du modèle). Des outils performants existent de nos jours pour étudier les possibilités d'estimation des paramètres, si le modèle dont on dispose est pertinent: étude des fonctions de sensibilité, calcul de la matrice de variance-covariance des estimateurs ...

Cependant, la connaissance de la variation spatio-temporelle de la source reste indispensable car, en l'absence d'effet non linéaire, la sortie d'un capteur (K) est le produit de convolution entre la source (watts) et une fonction de transfert, ici une impédance. Une solution alternative existe qui constitue à lier non pas la réponse de plusieurs capteurs à la source, mais directement de lier les réponses de plusieurs capteurs entre eux, en court-circuitant ainsi la source. Dans le cas de 2 capteurs, on peut montrer, dans certains cas, que la réponse de l'un (K) est le produit de convolution de l'autre (K) et d'une fonction de transfert, une "transmittance" dont on peut disposer du modèle.

Sommaire
Les présentations, au format pdf, accompagnent ce document et portent les numéro ainsi que les noms des auteurs soulignés dans la liste ci-dessous. La communication n°3 n’a pu être présentée à la journée.

1 - Panorama des méthodes instationnaires
Alain Degiovanni, LEMTA, Université de Lorraine et CNRS, Vandoeuvre-lès-Nancy

2.1 - Caractérisation thermique transitoire par la mesure de deux températures : évaluation des erreurs d'estimation
Denis Maillet, Yves Jannot, Alain Degiovanni, LEMTA, Université de Lorraine et CNRS, Vandoeuvre-lès-Nancy

2.2 - Caractérisation thermique transitoire par la mesure de deux températures : application en géométrie tricouche
Alain Degiovanni, Yves Jannot, Denis Maillet, LEMTA, Université de Lorraine et CNRS, Vandoeuvre-lès-Nancy

3 - Intérêts de la prise en compte du thermogramme en face avant pour la caractérisation thermophysique instationnaire en face arrière de mousses métalliques
Fabrice Rigollet, Jean-Laurent Gardarein, Fredéric Topin, Nathalie Ehret, IUSTI, Aix-Marseille Université et CNRS, Marseille

4 - Estimation de propriétés thermophysiques à partir de la mesure de deux températures: de la caractérisation de matériaux composites en laboratoire au contrôle in situ de l'isolation de bâtiments
Vincent Feuillet, Mustapha Karkri, Laurent Ibos, Jean-Pierre Monchau, Mohamed Larbi Youcef, Yves Candeau, CERTES, Université Paris-Est, Créteil

5 - Caractérisation thermophysique in situ de parois de bâtiments en utilisant des fonctions de transfert
Tingting Wu, Franck Brachelet, Emmanuel Antczak, Didier Defer, LGCgE, Université d'Artois, Béthune

6 - Quelques méthodes à « deux températures » pour l’analyse de champs thermiques relatifs au défilement de gouttes en micro-canaux
Marta Romano , C. Pradere, J. Toutain, JC Batsale, I2M-TREFLE, Université de Bordeaux et CNRS, Talence

7 - Caractérisation dans le plan de matériaux isolants par thermographie infrarouge et méthode convolutive
Benjamin Rémy, Alain Degiovanni, Denis Maillet, LEMTA, Université de Lorraine et CNRS, Vandoeuvre-lès-Nancy
 


:::::::::::::: Contacts :::::::::::::: Plan du site :::::::::::::: Infos légales ::::::::::::::